7 conseils SEO pour améliorer le classement.

Le thème des mesures SEO est très vaste, ce n’est pas pour rien qu’il existe des agences qui gagnent leur vie exclusivement avec l’optimisation pour les moteurs de recherche. Cet article ne pourra donc pas tout t’expliquer sur le thème du SEO, mais il te présentera point par point les mesures les plus importantes qui sont facilement réalisables par tout débutant. Car pour les moteurs de recherche, ce ne sont pas seulement les bons contenus qui sont importants, mais aussi la manière de les structurer et de les présenter.

La plupart des mesures peuvent également être mises en œuvre ultérieurement. Par exemple, si ton site web est en ligne depuis longtemps, qu’il propose des contenus de qualité mais qu’il n’obtient pas le classement souhaité.

D’ailleurs, presque toutes les mesures suivantes de la check-list ne permettent pas seulement d’obtenir un bon classement dans les moteurs de recherche – elles peuvent également améliorer l’expérience utilisateur de ton site web. Cela augmente le temps de visite des visiteurs, ce qui a un effet positif sur le classement. L’importance du SEO ne doit donc pas être sous-estimée.

1. mesures SEO : Structure & navigation

Une navigation principale propre et logique permet aux robots d’indexation des moteurs de recherche d’appréhender ton site web de la manière la plus simple et la plus complète possible. Si tu as beaucoup d’articles sur ton site web, tu peux travailler avec des catégories et des tags dans WordPress et d’autres systèmes de gestion de contenu pour les structurer. Il peut également être judicieux de créer une navigation supplémentaire à côté de la navigation principale, que l’on place par exemple dans la sidebar.

2. mots-clés, variations et synonymes à différents endroits de ton contenu

Utilise le mot-clé pour lequel ta sous-page est trouvée dans les moteurs de recherche dans différentes variations. Utilise également des synonymes du mot-clé. Le mot-clé et ses synonymes et variations doivent également être insérés à différents endroits de ton contenu, comme dans le texte, les titres et les listes.

N’oublie pas que tu ne dois pas exagérer tes mesures de référencement. Garde ton propre style d’écriture naturel. Contrairement au placement des mots-clés dans le contenu, la densité des mots-clés ne joue plus aucun rôle pour un bon classement dans les moteurs de recherche.

3. des URL parlantes

Le mot-clé pour lequel ta sous-page est trouvée devrait également figurer dans l’URL de la sous-page. Tu aides ainsi les moteurs de recherche à comprendre de quoi il s’agit sur la sous-page. Avec des systèmes de gestion de contenu comme WordPress, tu as la possibilité de définir un permalien individuel pour chaque nouvelle page et chaque article.

N’hésite donc pas à utiliser cette option. Attention : il s’agit de mesures SEO que tu ne dois plus modifier après coup, mais que tu dois idéalement prendre en compte dès le début. L’URL est également affichée dans les résultats de recherche des moteurs de recherche.

Si elle contient le mot-clé saisi par l’internaute, celui-ci est affiché en gras. Cela augmente les chances que l’internaute clique sur le résultat de recherche et arrive ainsi sur ton site web.

4. titres

Utilise les titres pour structurer tes articles et tes pages et travaille avec différents types de titres comme H1, H2, H3, etc. Veille à toujours respecter un ordre logique des titres. N’utilise par exemple jamais un titre H3 directement sous un titre H1.

Entre les deux, place toujours un titre H2 comme mesure SEO. Le premier titre de chaque sous-page devrait toujours être un H1. Cela indique au crawler du moteur de recherche quel est le sujet de la sous-page.

N’utilise jamais les titres pour nommer ou marquer des éléments comme la navigation, la sidebar ou le footer de ton site web. Cela perturbe le robot d’exploration du moteur de recherche, car il essaie de reconnaître et d’évaluer les contenus importants de ta page.

5. images : Dimensions, taille du fichier, nom du fichier et texte alternatif

Bien sûr, tu dois enrichir tes textes avec des images pour rendre ton site web plus attrayant et/ou pour créer une plus grande valeur ajoutée pour tes visiteurs. Avant de télécharger une image, il faut toutefois tenir compte du fait qu’il s’agit de données qui doivent être chargées à chaque fois que la page est consultée.

Veille donc tout d’abord à ce que la taille des images soit limitée à ce qui est nécessaire sur le site web. De même, essaie de réduire au maximum la taille des fichiers sans que les images ne subissent de trop fortes pertes de qualité. Si tu n’as pas de logiciel photo professionnel comme Adobe Photoshop, ce n’est pas grave.

Le logiciel Gimp effectue les deux tâches susmentionnées de manière très souveraine et est entièrement gratuit. Tu peux également utiliser des services en ligne gratuits comme befunky.com pour optimiser tes images en vue de leur utilisation sur le web. Veuillez enregistrer les images dans un format de fichier compressé. Le format JPEG (.jpg) est généralement le meilleur choix.

Lors de l’enregistrement des images, veille à leur donner un nom de fichier sensé et pertinent. Dans l’idéal, le nom de fichier devrait également contenir le mot-clé de la sous-page dans laquelle l’image est insérée. Par exemple, si ta sous-page concerne des tasses de café et que ton image représente une tasse de café avec un chien, nomme-la « kaffetasse-hundemotiv.jpg ».

Après le téléchargement, attribue un texte alternatif tout aussi pertinent à ton image. Pour rester dans notre exemple, tu pourrais donner ici le texte alternatif « tasse de café avec image de chien ». Le nom de fichier et le texte alternatif sont tous deux reconnus par les robots d’indexation des moteurs de recherche et soulignent ainsi le thème de la sous-page.

6. temps de chargement & mise en cache

Les robots d’exploration des moteurs de recherche n’ont pas le temps, car ton site web n’est pas le seul à vouloir être saisi sur Internet. C’est pourquoi ils aiment, tout comme les utilisateurs, les sites web qui se chargent rapidement. Outre la quantité de données (voir également le point 5), le temps de chargement de ton site web dépend particulièrement de l’hébergeur et du thème utilisé.

De graves problèmes de temps de chargement se font naturellement sentir lors de la visite du site web. Il est toutefois préférable de les exprimer en chiffres. Pour cela, tu peux utiliser des outils comme Google PageSpeed Insights ou webpagetest.org.

L’utilisation de la mise en cache te permet d’éliminer ou du moins d’améliorer les problèmes liés à la lenteur de chargement des pages web. Pour WordPress, il existe bien sûr des plug-ins qui te permettent de mettre en place une mise en cache.

7. liens

De nombreux contenus de ton site web présenteront d’une manière ou d’une autre certains liens. Tu dois le faire comprendre aux robots d’indexation des moteurs de recherche. Utilise donc des liens internes et relie tes sous-pages entre elles si cela a du sens. Ainsi, les moteurs de recherche pourront comprendre encore mieux et plus rapidement la structure de ton site web.

Pour cela, il est important de toujours utiliser le même mot-clé ou un mot-clé proche comme texte de lien vers une sous-page. Reprenons l’exemple de ta page sur les tasses à café. Tu peux par exemple créer un lien interne vers cette page avec le texte de lien « tasse à café », « tasses à café » ou encore « tasses pour le café ». En revanche, tu ne devrais pas utiliser un texte de lien comme « machine à café » ou « moulin à café », car cela perturbe le crawler du moteur de recherche. Un bon exemple de lien interne parfait est wikipedia.org. Regarde le lien interne des différents articles entre eux et prends-le comme modèle pour ton propre site web.

Beaucoup d’exploitants de sites web ont peur de placer des liens externes dans leurs mesures SEO. Cette crainte est toutefois infondée, car si les liens externes offrent à tes visiteurs des informations utiles et complémentaires, ces liens sont évalués positivement par les moteurs de recherche. Pour ne pas perdre le visiteur en cliquant sur le lien, tu peux faire ouvrir les liens externes dans un nouvel onglet. Lorsque le visiteur clique sur le lien, la page liée s’ouvre dans un nouvel onglet du navigateur et le visiteur reste sur ta propre page. En ce qui concerne les liens externes, wikipedia.org peut également être cité comme un bon exemple pour ton propre site. Ici, à la fin de chaque article, tu trouveras des références individuelles avec des liens externes vers les informations contenues dans l’article.